La documentation audiovisuelle des traditions musicales en Iran

BNF

Bibliotheque paris / BNF 43 Vues comments

La BnF accueille cette année 28 chercheurs associés qui conduisent un travail au plus près de ses collections. Arrivés à mi-année, nous leur avons proposé de présenter leur parcours scientifique et leurs recherches en cours – occasion de montrer la diversité des travaux conduits et des compétences qu’ils mobilisent.


Recherches sur terrain de Ta’zieh, Manuscrit de Ta’zieh © Hossein Fatemian
Recherches sur terrain de Ta’zieh, Manuscrit de Ta’zieh © Hossein Fatemian

Le projet de recherche-création «& les apports des traditions musicales en Iran au sein du processus de création de l’acteur& » est en cours depuis 2016, dans le laboratoire SLAM de l’Université Evry-Paris-Saclay, sous la direction de Mme Isabelle Starkier. En choisissant le statut d’«& observateur-participant& », qui dans certains cas a évolué en «& observateur-apprenti& », ce projet tente de déchiffrer le fonctionnement de la musique au sein des pratiques performatives en Iran. Cette tentative m’a orienté vers l’emprunt d’outils et d’approches scientifiques provenant de différentes disciplines& : l’ethnomusicologie, l’ethnoscénologie, la psychologie, la biologie, la linguistique et l’histoire des religions.

L’interdisciplinarité de cette recherche était une nécessité, et non un choix, car c’est l’objet de la recherche qui a orienté le chercheur vers ces disciplines. La mise en place de séances de travail pour des acteurs, qui a constitué un laboratoire théâtral au cœur de cette recherche, mettait progressivement à l’essai des exercices psychocorporels basés sur les acquis issus des travaux théoriques et de terrain sur les traditions musicales en Iran.

Recherches sur terrain de l’art des Bakhshi, Bakhshi Alireza Gholamrezai Almajoughi © Hossein Fatemian
Recherches sur terrain de l’art des Bakhshi, Bakhshi Alireza Gholamrezai Almajoughi © Hossein Fatemian

Les études de terrain, qui constituent une part importante de cette étude, se divisent en deux parties. La première qui, à partir de 2018, a pris la forme de documentations audiovisuelles des pratiques musicales et de collecte des données en Iran& ; et la deuxième, une présence sur le terrain afin d’apprendre ces pratiques.

Recherches sur terrain de l’art des Bakhshi, Bakhshi Alireza Gholamrezai Almajoughi © Hossein Fatemian
Recherches sur terrain de l’art des Bakhshi, Bakhshi Alireza Gholamrezai Almajoughi © Hossein Fatemian

Les recherches sur les documents théoriques et audiovisuels concernant les traditions musicales en Iran m’ont dirigé vers le fonds d’archives à la BnF. En consultant ce fonds, on trouve plusieurs documents sur ces traditions qui pourraient servir aux chercheurs ayant choisi ces pratiques en tant que corpus de leur recherche. Mais en faisant l’état de l’art, nous rencontrons certaines carences en matière de documentations audiovisuelles et de réflexion sur le sujet en question.

Etant donnée la nature dynamique et évolutive des phénomènes artistiques et culturels, nous nous trouvons en présence d’un manque de réflexions sur l’évolution et l’état actuel de ces pratiques en Iran. Les réflexions en question devaient prendre en considération la pédagogie et la transmission, le changement formel, le changement conceptuel et la réception de ces phénomènes au sein de la société actuelle en Iran. Par conséquent, nous aurons besoin de documents audiovisuels qui privilégient une approche analytique plutôt que descriptive sur le sujet.

Recherches sur terrain de Ta’zieh, la scène du Martyre d’Imam Hussein © Hossein Fatemian
Recherches sur terrain de Ta’zieh, la scène du Martyre d’Imam Hussein © Hossein Fatemian

C’est pour cela que, depuis septembre 2019, je me suis engagé dans ce projet de documentation audiovisuelle des traditions musicales en Iran à la BnF. Pour ce projet, conduit au sein du département de l’Audiovisuel, je bénéficie également de l’accompagnement d’un groupe de recherche, Tan.Baafi Lab1, avec lequel nous avons commencé un travail de recherche-création en dehors de la BnF autour des pratiques corporelles. Ce projet de recherche à la BnF m’a permis de proposer un travail de recherche pluridisciplinaire sur les pratiques performatives et musicales en Iran, via les documentations audiovisuelles recueillies par le groupe Tan.Baafi Lab.

Le fait de constituer un groupe de recherche pluridisciplinaire sur les pratiques performatives et musicales en Iran permet de comprendre dans quelle mesure ces pratiques peuvent intéresser les différentes disciplines scientifiques, et montrer l’importance de l’existence de ce fonds d’archives précieux pour ces disciplines.

Enfin, ces travaux de recherche complémentaires du mien permettent de créer une dynamique une dynamique de recherche par le biais de documentations audiovisuelles autour des pratiques performatives et musicales. Ce dynamisme a pour projet la production de nouvelles réflexions et de documentations autour du sujet.

Extrait des rushs du film Les bakhshi sont vivants, printemps 2019
  1. Ce groupe de recherche a entamé son activité depuis 2018. Il est constitué des chercheur.e.s et chercheur-praticien.e.s dans les différents domaines des arts performatifs avec une approche anthropologique. Cf. : https://tanbaafilab.wixsite.com/tanbaafi

Commentaires