Les démocraties à l’épreuve de l’infox

BNF

Bibliotheque paris / BNF 74 Views comments

Désinformation, mensonge, canular, propagande, les « fausses nouvelles » sont légion. Afin de lutter contre cette menace remise au goût du jour sous l’appellation de « fake news » ou d’« infox », la BnF et l’INA proposent une journée de réflexion le mercredi 20 mars 2019, durant la Semaine de la presse à l’école.


Les démocraties à l’épreuve des infox

Comment se fabriquent les fausses nouvelles ? Comment circulent-elles ? Comment lutter contre ?& Ces questions constituent les trois temps forts de ce colloque qui rassemblera historiens, sociologues, juristes, journalistes, spécialistes de l’éducation, bibliothécaires… Les deux institutions, fortes de leur expertise sur l’histoire de l’information, participent ainsi aux débats qui traversent la société française en les mettant en perspective, grâce aux documents et oeuvres du patrimoine.

La « fausse nouvelle » ne date pas d’hier.& L’infox est un phénomène ancien, servi aujourd’hui par des technologies nouvelles. Si elle court les rues au XVIIIe siècle, si elle « infecte » le journal au XIXe, elle se propage à présent sur les réseaux sociaux avec une vitesse inédite et des effets redoutables.& Instantanéité de diffusion, élargissement du nombre de personnes concernées, efficacité de ces « faits alternatifs » qui discréditent les versions « officielles », instrumentalisation aux fins de désinformation ou de déstabilisation : l’âge du web a bousculé en profondeur l’écosystème de l’information.

Programme

9h15 Ouverture
Laurence Engel, présidente de la BnF,& Laurent Vallet, président de l’Ina et& Martin Ajdari, DGMIC (direction générale des médias et des industries culturelles)

9h45 Keynote speech&
Sommes-nous crédules& ? par& Gérald Bronner, sociologue professeur à l’université Paris Diderot et membre de l’Académie nationale de médecine et de l’Académie des technologies

10h – 11h45
La fabrique des « fausses nouvelles »
-10h00 – 10h45& Débat& : fake news, business ou idéologie& ? avec& Sylvain Bourmeau, EHESS et& Jean-Baptiste Jeangène-Vilmer, IRSEM

-10h45 – 11h15& Zoom& : les fermes de Fake news par& Craig Silverman, BuzzFeed News

-11h15 – 11h45& Zoom& : Énoncé faux, effet de l’énoncé par& Arnaud Esquerre, sociologue, chargé de recherche au Cnrs, directeur de l’IRIS (Ehess-Cnrs-inserm-Paris 13)

11h45 – 12h45
La circulation des « fausses nouvelles »
-11h45 – 12 h15& Zoom& : détecter les fausses nouvelles par& Denis Teyssou, responsable éditorial du Medialab de l’AFP (projets européens InVID et WeVerify)

-12h15 – 12h45& Zoom& : Les circuits de la désinformation dans l’espace public numérique par& Dominique Cardon& , directeur du Médialab deSciences Po

14h30 – 19h
La lutte contre les « fausses nouvelles »

-14h30 – 15h 15& Débat& : comment les nations réagissent-elles à la fausse nouvelle& ? avec& Anais Ginori,& La Repubblica,& Rachel Donadio,The Atlantic,& Pierre Haski, France Inter
et& Adam Nossiter,& New York times

-15h15 – 15h45& Débat& : comment étudier la circulation des fausses nouvelles& ? par& Nicolas Hervé, Ina et& Julia Cagé, Sciences Po

-15h45 – 17h00& Débat& : le fact-cheking est-il la solution& ? Est-il possible de lutter en « amont » de la fausse nouvelle sans courir le risque d’encourager une forme de censure& ? avecEstelle Cognacq, Agence France Info,& Laurent Bigot, école de journalisme de Tours,& Christophe Deloire, secrétaire général de& Reporters Sans Frontières,& Samuel Laurent,& Les décodeurs/ le Monde& et& Philippe Mezzasalma, BnF -« atelier recherche des sources »&

-17h00 – 17h30& Débat& : le droit contre les « fausses nouvelles », avec& Géraldine Muhlmann, Panthéon Assas Sorbonne et& Bruno Studer& , commission des affaires culturelles de l’Assemblée Nationale

-17h30 – 18h45& Table ronde& :& infox globalisée& : nécessité d’une coopération pour une éducation aux médias et à l’information sans frontières& ?& avec Kathryn Hill, directrice Habilos médias – Canada,& Line Pagé, représentante de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec,Animée par& Serge Barbet, directeur du CLEMI, avec& Anne Kerloc’h, rédactrice en chef de& 20 Minutes,& Kathryn Hill, directrice& Habilos médias& – Canada,& Line Pagé, représentante de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec,& Christian Georges& de la conférence intercantonale de l’instruction publique de la Suisse romande et du Tessin et Patrick Verniers, président du Conseil supérieur de l’éducation aux médias –Belgique&

18h45 Conférence de clôture& : comment la post-vérité a ébranlé notre monde commun& ? par& Myriam Revault d’Allonnes, philosophe

À l’issue de cette journée, Christian Cappe, fondateur et président de l’UNION Francophone présentera le palmarès du prix 2019 des jeunes créatifs francophones mobilisés sur le thème Stop aux infox ! Projet conçu par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France et l’UNION Francophone

Informations pratiques

  • Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand
  • 20 Mars, 9h15 – 19h
  • Entrée libre&

En partenariat avec l’Institut d’études politiques, l’INA, Medialab et le CLEMI. En coproduction avec l’INA.


Les démocraties à l’épreuve des infox

L’INA met ses capacités de recherche et d’innovation au service de la lutte conre les infox

La détection des fausses nouvelles requiert une connaissance globale de l’écosystème de l’information, que développe l’INA à travers ses activités de recherche pluridisciplinaires dans le domaine des techniques audiovisuelles et numériques et des sciences humaines et sociales. À travers son projet « Knew Safe », l’INA propose ainsi d’étendre le décryptage d’importants volumes de données transmédia à la fourniture d’indices contextuels permettant de mieux caractériser une information et d’apporter une compréhension augmentée des phénomènes de création, de relais et de reprise des infox. En outre, en privilégiant le temps long de l’analyse, inaglobal.fr, site de référence pour l’analyse des médias qui devient, en mars, La Revue des médias (larevuedesmedias.ina.fr), invite à une meilleure compréhension des grands enjeux contemporains.

La Bibliothèque nationale de France lutte contre l’infox

La BnF ne cesse d’améliorer les outils qui permettent aux chercheurs d’identifier l’information pertinente. Ne parle-t-on pas en bibliothèque de fichiers d’autorités, d’autorités-matière ? La BnF est l’un de ces lieux-référence.

  • La Bibliothèque prend sa part dans la lutte contre l’infox :
  • Le site de presse Rétronews a réalisé, en partenariat avec France Télévisions une exposition et une série de vidéos autour de la production de l’information
  • Lancement de nouveaux ateliers pédagogiques et d’une exposition sur affiches
  • La journée d’étude du 20 mars 2019 autour de ces questions.

Comments