Les Rencontres Gallica : « La paix en Europe au XIXe siècle »

BNF

Bibliotheque paris / BNF 60 Views comments

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10209569q/f1.itemEurope (L’) pour et par le peuple. Votez tous le 24 novembre pour les Etats-Unis d’Europe

« L’Europe n’a pas été faite, nous avons eu la guerre. »
Robert Schuman tirait ainsi les leçons du passé, dans sa déclaration du 9 mai 1950, texte fondateur de la construction européenne. Un des objectifs, sinon l’objectif, mis en avant par les pères fondateurs de l’Europe était, en effet, l’instauration d’une paix pérenne. Cette idée d’une pacification par l’unification politique de l’Europe n’est pas récente. Gallica, la Bibliothèque numérique de la BnF et de ses partenaires, peut nous permettre d’historiciser le sujet. Elle contient plusieurs projets porteurs de cette idée, datant du Moyen Age à l’époque contemporaine. L’un des textes les plus marquants est le discours d’ouverture du Congrès de la paix prononcé par Victor Hugo en 1849, et dans lequel il appelle de ses voeux la constitution d’« États-Unis d’Europe ». Le rapport des Européens à la paix au XIXe siècle paraît particulièrement intéressant à étudier. Ce siècle qui s’ouvre avec les guerres de la Révolution et de l’Empire, est à la fois celui du « concert européen », de l’émergence de mouvements pacifistes, et de l’exacerbation des nationalismes, qui rendront l’éclatement de la Grande guerre inéluctable. La Société des nations, les communautés et l’Union européennes, mais aussi l’Organisation des Nations unies, ne voient pas le jour ex nihilo au XXe siècle. Elles trouvent leurs racines dans l’histoire des idées des siècles précédents. Cherchons donc les origines de l’Europe à travers ce XIXe siècle contrasté…

Intervenants

  • Hélène Raymond, Coordinatrice de la numérisation au département Droit, Économie, Politique
  • Stéphanie Tonnerre-Seychelles, chargée de collections en science politique et de valorisation en droit et en science politique.

Informations pratiques

  • Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand, salle 70
  • Entrée libre dans la limite des places disponibles
  • Mardi 12 Mars, 17h30 – 18h30

Comments