Parution : La ligne et l’ombre : dessins d’architectes, XVIème – XIXème siècle

BNF

Bibliotheque paris / BNF 33 Vues comments

La ligne et l'ombre
La ligne et l’ombre

Après la Cité de l’architecture qui présentait l’exposition Trésors de l’Albertina. Dessins d’architecture rassemblant des dessins de grands maîtres ayant pour thème l’architecture, c’est au tour de la Bibliothèque nationale de France de faire montre de la richesse de ses collections en la matière, avec la publication La ligne et l’ombre& :& dessins d’architectes, XVIème – XIXème siècle.

Signés par les plus grands architectes français (du Cerceau, Mansart, Boullée, Viollet-le-Duc…), ces 160 dessins retracent l’histoire de l’architecture du XVIe au XIXe siècle. Traduisant l’ambition d’atteindre un idéal urbain et éclairant le processus créatif de leurs auteurs, ils proposent une expérience sensible et intellectuelle au lecteur.

Cet ouvrage sur le dessin d’architecture de la Renaissance au XIXe siècle fournit une iconographie de 160 dessins en couleur réalisés par les plus grands architectes français offrant par là une plongée dans les fonds de BnF abritant l’une des plus riches collections au monde

Résumé

Le dessin d’architecture constitue un domaine vaste et divers. Les architectes le pratiquent pour acquérir une connaissance intime des édifices et développer leur habileté à les imaginer ; ils l’utilisent comme le support de leurs échanges avec les différents métiers du bâtiment ; ils en font un moyen pour toucher le public et les décideurs, jusqu’à l’élever parfois au rang d’œuvre d’art.
Signés par les architectes dessinateurs les plus brillants – de Jacques Androuet du Cerceau à Etienne Louis Boullée, de Gilles Marie Oppenord à Jean Jacques Lequeu, de Charles Percier à Henri Labrouste, d’Eugène Viollet-le-Duc à Charles Garnier – les 160 dessins présentés dans cet ouvrage retracent une histoire de l’architecture française de la Renaissance au dernier XIXe siècle.

Dans un domaine où le défi majeur consiste à donner à voir un édifice par anticipation, ces dessins témoignent de l’ambition partagée par les architectes d’atteindre un idéal architectural et urbain. Comme le manuscrit de l’écrivain, ils éclairent un processus créatif, avec ses hésitations, ses corrections ou ses reprises. A la différence du texte, ils possèdent toutefois la force et l’autonomie des figures, qui « parlent » à l’œil de façon immédiate. Ils nous proposent ainsi une expérience à la fois sensible et intellectuelle en exprimant le rapport de leurs auteurs à l’espace, à la matière, à la couleur, à l’intelligence des structures.

Auteurs

  • Pauline Chougnet, chargée de collections, département des Estampes et de la photographie
  • Jean-Philippe Garric, professeur d’Histoire de l’architecture à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Archiviste paléographe, Pauline Chougnet est conservatrice au département des Estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France. Responsable des collections de dessins depuis 2015, elle s’est notamment chargée de l’inventaire des dessins de l’architecte François Joseph Bélanger (1744-1818). Elle est membre du comité de lecture des Livraisons d’histoire de l’architecture.

Jean-Philippe Garric est professeur d’histoire de l’architecture contemporaine à l’université Paris I-Panthéon-Sorbonne. Pendant plus de quinze ans, il a pratiqué et enseigné le dessin d’architecture avant de choisir la voie des travaux historiques. Spécialiste de l’architecture en France et en Europe du milieu du XVIIIe siècle à la Première Guerre mondiale, il a consacré sa thèse de doctorat aux modèles italiens dans les livres d’architecture français, sous la direction de Françoise Choay. Auteur de nombreux ouvrages et articles sur la théorie, les livres et les représentations graphiques de l’architecture, ainsi que sur l’enseignement de l’architecture et sur les architectes de Napoléon, Charles Percier et Pierre Fontaine, il a été commissaire de la première exposition Charles Percier (New York, 2016, Fontainebleau, 2017) et cocommissaire de la première exposition Jean Jacques Lequeu (Paris, 2018). Il a notamment publié Recueils d’Italie. Les Modèles italiens dans les livres d’architecture français (2004) ; Le Livre et l’Architecte (dir. avec É. d’Orgeix et E. Thibault, 2010) ; Percier et Fontaine. Les Architectes de Napoléon (2012) ; Vers une agritecture. Architecture des constructions agricoles 1789-1950 (2014) ; Charles Percier. Architecte et designer (dir. 2016) ; L’École de Percier. Imaginer et bâtir le XIXe siècle (avec M.-L. Crosnier Leconte, 2017) et Jean-Jacques Lequeu. Bâtisseur de fantasmes (dir. avec L. Baridon et M. Guédron, 2018), couronné par le prix Sade du livre d’art 2019.

Informations pratiques

  • Description : Broché, 224 pages, 160 illustrations, 24 × 28 cm
  • Date de parution : 12 mars 2020
  • ISBN/EAN : 978-2-7177-2829-3 / 9782717728293
  • Editeurs : BnF Éditions
  • Distributeur : Interforum
  • Prix : 45 €

Les illustrations issues du volume sont disponibles à la consultation sur Gallica : https://gallica.bnf.fr/, sur la banque d’images de la BnF : http://images.bnf.fr, et à la vente auprès du département Images et prestations numériques : reproduction@bnf.fr.

Commentaires